Project AGBeta   Articles | Forum

Sekiro: Shadows Die Twice

#1 - 22/04 à 17:42:34  Lien permanent

0  0 J'aime, 0 Je n'aime pas

Sekiro: Shadows Die Twice - Ou les aventures d'un shinobi un peu gauche

Il faut se méfier de l'eau qui dort. Un adage populaire qui collerait à merveille à From Software: en l'espace d'une décennie, le studio japonais est passé du statut de studio de seconde zone à celui d'une source d'inspiration pour l'ensemble de l'industrie. Si des titres comme Enchanted Arms (2006), Armored Core: For Answer (2008) ou encore Ninja Blade (2009) n'ont guère soulevé les foules, les Soulsborne (un sobriquet utilisé pour désigner tout à la fois Demon's Souls, la saga Dark Souls et Bloodborne) sont souvent considérés comme des jeux culte. En particulier, Demon's Souls (2009 au Japon) et Dark Souls (2011) sont restés dans les mémoires notamment parce qu'ils ont proposé un gameplay exigeant à une époque où la plupart des grands pontes de l'industrie préféraient cibler des publics plus larges, tantôt en simplifiant le gameplay, tantôt en privilégiant le grand spectacle. Si bien que Dark Souls est devenu synonyme de difficulté, sinon de gameplay revêche, et que l'expression "... est le Dark Souls de son genre" s'est répandue jusqu'à devenir une plaisanterie. Mais bien avant les Soulsborne, From Software était aussi connu pour la saga d'infiltration Tenchu, laissée à l'abandon depuis 2009. En plaçant le joueur aux commandes d'un shinobi, Sekiro: Shadows Die Twice sonne donc comme un retour aux sources pour le studio japonais, bien qu'il tente un partenariat inédit dans la foulée: c'est en effet Activision qui édite le jeu...

Consulter l'article en entier